Les productions Z Piktures

Z is not the end
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Ven 12 Juil - 0:12

la magie relève avant tout du spectacle vivant, mais on la retrouve néanmoins au cinéma, à la télévision, dans les séries tv, dans des clips, des livres, et des bandes dessinées, nous baignons donc dans l’art magique, et c’est tant mieux, petit tour d’horizon (que vous pouvez compléter)


du plus magique au moins magique, AMHA :


Les Experts Las Vegas 3.05 La Grande Illusion / Abra Cadaver 2002 avec Tom Noonan



http://www.imdb.fr/title/tt0534639/

au cours d’un numéro, une spectatrice disparaît et ne réapparaît pas, une plongée spectaculaire dans le monde des magiciens, avec de multiples rebondissements


Lord of illusions (1995) de Clive Barker



http://www.imdb.fr/title/tt0113690/

mélange de magie noire et de magie blanche, un magicien meurt sur scène lors d’une représentation, ce film propose de longues séquences où pour progresser dans son enquête, le héros demande conseil à un cercle de magiciens, dans une maison, un musée, un club, de magiciens, rempli de livres et de portraits, un lieu calfeutré, dédié à la mémoire de la magie, des séquences qui méritent la vision du film à elles seules, avant que ce film ne sombre dans le glauque, réservé aux amateurs de films d’horreur (pour info, la James Bond Girl Famke Janssen interprète le rôle d’une veuve éplorée)


Mylène Farmer, Optimistique-moi



ce clip se déroule dans un cirque, avec toute une galerie de tronches, et il y a un rôle pour le magicien, c'est surréaliste, psychédélique, métaphorique, parabolique


David Copperfield TV Spécials avec David Copperfield et la participation de Claudia Schiffer (plusieurs épisodes de 1978 à 2001)



à quand une rediffusion ?

David Copperfield

les TV Spécials sont disponibles en DVD même s’il manque le numéro des cravates

http://www.youtube.com/watch?v=0iBRgzCunlM#


Mister showman (2006) de Sean McGinly avec John Malkovich



http://www.imdb.fr/title/tt0460810/

ce film sorti la même année que l’Illusionniste, le Prestige, et Scoop, raconte de façon émouvante, attendrissante, les exploits et les mésaventures d’un magicien sur le retour, parcourant l’Amérique de long en large, qui retrouve les feux de la rampe, avec des numéros d’hypnotiseur et de mentaliste assez surprenants


New York section criminelle 7.17 Vanishing Act / Comme par magie 2008 avec James Frain et Christopher Lloyd



http://www.imdb.fr/title/tt1031390/

un jeune magicien s’est fait enterré six pieds sous terre pendant 30 jours, il a l’air bien vivant, mais quand on le remonte, le cercueil est vide, et il réapparait mort pendant un numéro d’un vieux magicien, le détective possède lui même des notions de magie, qui lui permettent de dévoiler quelques trucs à sa collègue, et l’épisode est une occasion de confronter magie traditionnelle et magie moderne, qui donnent l’air de ne pas trop s’apprécier (mutuellement)


Le prestige (2006) par Christopher Nolan avec Christian Bale Hugh Jackman



http://www.imdb.fr/title/tt0482571/

film à costume, situé à Londres à l’aube du XXème siècle, la rivalité entre 2 magiciens après la mort accidentelle d’une jeune fille, une surenchère de grandes illusions, très bon film


Columbo 8.01 Il y a toujours un truc / Columbo Goes to the Guillotine 1989 avec Anthony Zerbe



http://www.imdb.fr/title/tt0097083/

Columbo doit démontrer que la mort d’un magicien (tué par sa guillotine) n’est pas accidentelle, cet épisode est une plongée dans le monde des magiciens, et des pseudo voyants extra lucides (pour info, Anthony Zerbe a joué dans le James Bond Permis de tuer)


Siegfried et Roy (le spectacle du Mirage n’est pas disponible en DVD)



Le spectacle de Siegfried et Roy était sensé durer 2 heures, avec des tigres blancs, il n’en subsiste que des documentaires, des interview, des biographies, des reconstitutions, des fictions, et même des dessins animés, mais pour le show lui même il faut se contenter d’une version de 47 minutes, incluant des séquences qui ne sont pas extraite du show, il s’agit du double DVD Magicians of the Century, The Siegfried et Roy collection, The magic and the mystery, The magic box, The world of Siegfried et Roy, sachant que ces termes sont parfois repris par d’autres DVD qui n’ont rien à voir


Dani Lary (un spectacle disponible en DVD)


Le plus grand cabaret du monde sur France 2 avec Patrick Sébastien et Dani Lary (de 1998 à nos jours)



une émission bavarde qui passe la brosse à reluire à ses invités et propose aussi plein de numéros non magiques pas toujours passionnants, mon conseil, enregistrez cette émission, regardez la grande illusion de Dani Lary, regardez les tours des magiciens invités, regardez Bernard Bilis si vous aimez les tours de cartes, zappez le blabla de Sébastien, et zappez les autres numéros (sauf si vous en voyez un qui procure une émotion poétique ou esthétique)


L’illusionniste (2006) par Neil Burger avec Edward Norton



http://www.imdb.fr/title/tt0443543/

film à costume, situé à Vienne en 1900, des tours de magie un peu rétro, nombreux et variés, l’histoire d’une rivalité amoureuse entre un magicien et un prince héritier, très bon film


Les contes de la crypte 5.08 Illusions perdues / Well Cooked Hams 1993 avec Martin Sheen Billy Zane



http://www.imdb.fr/title/tt0716907/

un magicien raté tue un autre magicien pour lui voler son tour qui défie la mort, mal lui en prend, cet épisode macabre se déroule entièrement sur les scènes et dans les loges de théâtres miteux (pour info, l’assistante du magicien est jouée par la James Bond Girl Maryam d’Abo)


Jonathan Creek (1997-1999) avec 4 saisons et 25 épisodes



http://www.imdb.fr/title/tt0118363/

l’assistant d’un magicien, qui conçoit quelques tours à l’aide de miniatures dans un vieux moulin à vent, aide la police à résoudre des énigmes, lors du premier épisode de la première saison on voit un somptueux numéro du dit magicien (interprété par Anthony Head, le Rupert Giles de Buffy contre les vampires) d’inspiration égyptienne, et quelques autres numéros (secondaires) dont un inspiré de Psychose

dans le troisième épisode de la deuxième saison, on voit brièvement le magicien dans un cercueil au fond d’un trou rectangulaire rebouché par un pelleteuse, tandis que le cinquième épisode de cette même saison se termine par un numéro de sabres et de foulards

le sixième épisode de la troisième saison est l’occasion de visiter un cabaret où se donnent quelques petits tours sans grande importance, le premier épisode de la quatrième saison montre un numéro de lévitation bien comme il faut avec quelques éléments perturbateurs

dans le troisième épisode de la quatrième saison il y a à la fois un numéro de téléportation, une disparition dans une boîte, et une cage retenue par une corde enflammée au dessus de piques acérées, dans le cinquième épisode de la quatrième saison on a deux concours d’endurance, le premier au fond d’une tombe transparente pour vérifier que le magicien est toujours là, et le deuxième dans un exercice de crucifixion

enfin, dans le deuxième Christmas spécial, le magicien s’envole sur scène


Het Geheim (2010) de Joram Lursen avec Thor Braun



http://www.imdb.fr/title/tt1609122/

un magicien en culottes courtes (et en costume avec haut de forme) fait disparaître sa partenaire dans une boîte mais n’arrive pas à la faire réapparaître, d’autres magiciens vont l’y aider, le film est partagé entre d’une part des tours de magie montrés ou suggérés, avec foulards et paillettes, et d’autre part la vie de famille (pour info la maman est jouée par Chantal Janzen) qui doit surmonter une disparition (même magique)


Magiciens leurs plus grands secrets sur M6 avec Caroline Marx (Bobino) Otto Wessely (Crazy Horse) Stéfan Leyshon et Gaétan Bloom, 2007



une émission pleine d'humour où 4 magiciens proposent des explications farfelues (et improbables) à divers tours de magie, à quand une rediffusion ?


Magicians (2007) par Andrew O'Connor avec David Mitchell Robert Webb



http://www.imdb.fr/title/tt0841027/

comédie, la vie quotidienne et les tracas d’un magicien qui participe à un concours de magie, dans une ambiance convention Star Trek ou convention Star Wars, à la recherche d’une partenaire de scène, chacun y allant de son petit numéro, malgré la mort accidentelle d’une des partenaires dans un numéro de guillotine (oui, je sais, les scénaristes ne connaissent ou ne sont inspirés que par 2 numéros, l’aquarium d’Houdini et le numéro de la guillotine)


Houdini le grand magicien (1953) de George Marshall avec Tony Curtis



http://www.imdb.fr/title/tt0045886/

une biographie d’Houdini, magicien de foire, puis de grandes illusions, puis roi de l’évasion, et s’intéressant au spiritisme pour communiquer avec sa mère défunte, son ascension vers le succès, nombreux tours


Monk 7.15 Abracadamonk / Mr. Monk and the Magician 2009 avec Steve Valentine



http://www.imdb.fr/title/tt1189405/

Monk doit démontrer que son ami magicien amateur a été assassiné par un magicien professionnel (les 2 magiciens se connaissaient), un épisode avec un peu de magie


Docteur House 4.08 La part de mystère / You Don't Want to Know 2007 avec Steve Valentine



http://www.imdb.fr/title/tt1134258/

un magicien perd son sang (sans avoir été coupé en deux auparavant), il fait un peu de magie (dont le numéro d’Houdini immergé dans un aquarium), puis c’est au tour de House de faire son numéro (c’est là que réside tout le sel de la série), on a droit au passage à quelques réflexions sur la notion de secrets


Steve Valentine


Scoop (2006) de et avec Woody Allen



http://www.imdb.fr/title/tt0457513/

policier, avec Hugh Jackman (Le prestige) et Scarlett Johansson (Le prestige), qui dans la boîte magique d’un magicien un peu ringard, entend une voix qui la met sur la piste d’un meurtre, dès lors, abandonnant ses tours, le magicien l’aidera dans cette enquête, avec un peu de magie et beaucoup de Woody Allen


Columbo 5.05 Tout n’est qu’illusion / Now You See Him… 1976 avec Jack Cassidy



http://www.imdb.fr/title/tt0074330/

Columbo doit démasquer un magicien qui a commis un meurtre pendant qu’il était enfermé dans un coffre rempli d’eau, cet épisode est une plongée dans le monde des magiciens


Drôles de dames 2.13 Feu à volonté / Magic Fire 1977 avec E.J. André Rudy Solari



http://www.imdb.fr/title/tt0539232/

les drôles de dames doivent innocenter un magicien lanceur de feu accusé d’être un pyromane, et débusquer le véritable incendiaire, un épisode avec un peu de magie et beaucoup de drôles de dames


Fantômes déchainés (1942) de Alfred L Werker, avec Dante (le magicien)



http://www.imdb.fr/title/tt0034424/

dans ce Laurel et Hardy noir et blanc mais parlant, des gangster rodent dans les coulisses d’un théâtre où se déroule une représentation de magie, ce qui est l’occasion de voir 2 grandes illusions interprétées de façon fort classique, dans le respect de la tradition et des mises en scène un peu guindées, mais avec le cachet du noir et blanc, ainsi que 3 autres tours relèvant davantage du trucage optique ou de la farce, l’assistante du magicien est bien jolie, en revanche les gags de Laurel et Hardy ne sont pas des plus finauds


Le charlatant (1947) par Edmund Goulding avec Coleen Gray



http://www.imdb.fr/title/tt0039661/

une funambule (le principal intérêt du film, Coleen Gray) s’amourache d’un magicien qui prétend un bandeau sur les yeux, deviner quels objets personnels du public on lui présente, quelles questions on va lui poser, et même communiquer avec l’au delà


Le sorcier macabre (2007) de Jeremy Kasten, avec Crispin Glover



http://www.imdb.fr/title/tt0765487/

c’est sensé être un remake du film ci après, à la fois plus moderne, plus réaliste, plus suggéré, et plus stylisé, le magicien est tout de blanc vétu, il opére de nuit dans un décors aux tons bleu gris (ambiance brouillard), sur scène les filles sont nues, en toute simplicité, en toute modestie, et sans connotation sexuelle, le spectacle est aseptisé, intello, tamisé, et occupe peu de place à l’écran, le reste du film se passe loin de la scène, avec un vrai tueur et de vrais meurtres, le rythme du film et les costumes montrant que l'action a lieu de nos jours, un film sans humour, sans cynisme, et aussi sans magie, un non évênement, qui n’a rien dire, rien à raconter, rien pour faire rêver, rien pour étonner, un film inutile, qui repose uniquement sur les apparences, un coup de bluff, avec de grands airs et des effets de manches


Wizard of gore (1970) de Herschell Gordon Lewis, avec Ray Sager



http://www.imdb.fr/title/tt0066578/

avez vous déjà rêvé d’un tour qui rate ? que la femme coupée en deux laisse apparaître ses tripes, c’est le principe de Wizard of gore, qui comme son nom l’indique, est un peu gore

le magicien, muni de sa baguette magique (c’est très rare au cinéma) et de diverses machines outil, utilise plusieurs précédés pour mutiler des jeunes femmes, qui ensuite quittent la scène intactes, avant de se faire tuer mystérieusement de la même manière, une fois rentrées chez elles

l’explication de ces vrais meurtres (sachant que c’est de la VO non sous titrée et donc qu’on ne comprend pas tout) serait finalement la même que dans Little Nemo in Slumberland, mais de façon moins catégorique (prédiction, intuition)


Casino Royale (1967) par une multitude de réalisateurs, avec Orson Welles



http://www.imdb.fr/title/tt0061452/

dans cette parodie de James Bond, un joueur professionnel fait des numéros de magie devant ses invités admiratifs et ébahis, sur le tapis vert d'un casino, c'est filmé d'une façon colorée et bordélique, à l'image de tout le film, qui mérite largement le coup d'oeil


Passe passe (1990) de Nicolas Gessner avec Jean Yanne



http://www.imdb.fr/title/tt0098154/

film suisse se déroulant en Suisse, où un chef d’état est abattu lors d’une conférence pour la paix pendant le spectacle d’un magicien (Ben Gazzara), par un homme ayant intrigué afin que ce magicien et le chef d’état se retrouvent face à face, Jean Yanne interprète un policier pas très futé qui croit que le magicien est coupable, tandis que celui ci doit à la fois prouver son innocence et échapper à la mort, tout au long du film on voit le magicien répéter les mêmes numéros dans différentes salles et devant différents publics


Les magiciens (1976) de Claude Chabrol avec Jean Rochefort



http://www.imdb.fr/title/tt0074843/

vu en italien sans sous-titres, un magicien vieux et en mauvaise santé (Gert Fröbe, qui interprétait le rôle titre dans Goldfinger) fait quelques tours dans la salle de spectacle d’un complexe de vacances, le film se conclu par l’assassinat d’un des personnages


La fille coupée en deux (2007) de Claude Chabrol



http://www.imdb.fr/title/tt0901485/

le film se termine sur un numéro de femme coupée en deux par une scie circulaire, la mise en scène est absolument anti spectaculaire puisqu’on ne voit absolument rien, c’est seulement en regardant le making of, qu’on s’aperçoit qu’il s’agit d’un vrai tour de magie


Y'a un truc avec Gérard Majax (1976)



http://www.majax.com/pages/biographie.html

une émission courte


Gérard Majax

y'a un truc, une séquence souvent basée sur de la physique amusante, dont l'esprit correspondrait assez de nos jours à l'émission Incroyables expériences animée par le Jamy Gourmaud de C'est pas sorcier, Majax est également engagé dans la zététique, qui utilise la science et la connaissance de la prestidigitation pour démasquer ceux qui prétendent avoir un pouvoir paranormal


Garcimore


Samedi est à vous avec Garcimore (avant et après 1980)



une émission drôle en compagnie de Denise Fabre, à base de décontrasté, y m’énerve, encore raté


Passe passe (2008) de Tonie Marshall avec Edouard Baer



http://www.imdb.fr/title/tt0871511/

l’un des personnage est un magicien au chômage mais le film contient juste un tour de carte


C’était à Rome (2010) de Mark Steven Johnson avec Jon Heder



http://www.imdb.fr/title/tt1185416/

comédie romantique un peu crispante, une jeune fille se retrouve entourée de prétendants, dont un magicien, la magie à la portion congrue (pour info Kristen Bell a également joué dans Fanboys et dans Veronica Mars)


Attention au lapin (1972) de Brian de Palma avec Orson Welles



http://www.imdb.fr/title/tt0068637/

un homme, physique de jeune premier à la Disney, prend des cours de magie auprès d’un magicien professionnel (Orson Welles), d’abord des cours collectifs pour magiciens en batterie, puis des leçons particulières, après quoi il part en tournée, dans son habit bleu métallisé, pour faire apparaître des colombes et des lapins, la vision de la magie est assez vieillotte, au début du film De Palma fait de belles images, et ce film est parsemé de jolies filles, à la beauté simple et sans artifices, une seule à la fois


Criss Angel

il existe aux USA les DVD mindfreak




dans la saison 2 (pas vu les autres) on est noyé sous le blabla (ainsi que les concerts de louanges), néanmoins 2 grandes illusions émergent des 21 épisodes, la disparition d’un éléphant et Criss Angel marchant sur l’eau, ces 2 grandes illusions ont été diffusées en France dans Les magiciens de l’extrême, où même s’il reste encore du baratin, on a droit à une version plus sobre, et à une sélection des meilleurs numéros, la saison 2 propose également diverses lévitations (dont celle d’un chat) et un numéro de magicien coupé en deux

vu le nombre de badauds qui défilent à l’écran, le show offre au moins un intérêt sociologique, mais l’épisode 11 est le seul à montrer une pin up (on a néanmoins droit dans l’épisode 17, situé à proximité d’une plage à une autre beauté, plus naturelle)

cela dit les street magicians (c’est également vrai pour Dynamo magician impossible) sont toujours aussi crispants, ils en font des tonnes, en compagnie de leurs potes (complaisants), et leurs performances se rapprochent plus de l’esprit de Jackass que de la magie classique épurée qui offre du rêve et émerveille, je ne crois pas que l’avenir de la magie se situe là


Les magiciens des l'extrême NT1, avec Criss Angel, le Marilyn Manson de la magie, l'enfant terrible qui vient à bout de tous les défis sans le moindre effort, une tête à claque énervant sûr de lui arrogant et antipathique, rééquilibré par quelques magiciens japonnais souriants qui choisissent dans le public de charmantes complices



mon conseil, les numéros étant d'un intérêt inégal, enregistrez l'émission, regardez les tours qui vous plaisent, zappez le reste


Les Experts Manhattan 3.18 Le prestige / Sleight out of band 2007 avec Criss Angel



http://www.imdb.fr/title/tt0965331/

plusieurs meurtres sont commis pendant qu’un magicien fait des show publics, les experts doivent démonter son alibi


Las Vegas 3.08, L’étoile du Cachemire / Bold, Beautiful and Blue 2005 avec Criss Angel



http://www.imdb.fr/title/tt0625427/

un saphir d’une valeur inestimable est dérobé alors qu’il était exposé dans le casino, un magicien qui se trouvait à proximité (au moment du vol) figure parmi les suspects, et il fait quelques uns de ses tours tout au long de l’épisode


Dynamo magicien de l’impossible (de 2011 à nos jours)



émission anglaise, existe en DVD, encore plus énervant que Chriss Angel (j'ai un problème avec les street magicians), un magicien des banlieues qui n'a pas oublié d'où il vient


David Blaine Fearless



http://www.imdb.fr/title/tt0349336/

émission américaine, existe en DVD, encore plus énervant que Chriss Angel et Dynamo (j'ai un problème avec les street magicians), un magicien qui vient faire des petits tours chez les bouseux où dans les ghettos


Next (2007) de Lee Tamahori avec Nicolas Cage



http://www.imdb.fr/title/tt0435705/

le héros voit vraiment l’avenir, ce qu’il dissimule en jouant les magiciens à Las Vegas, on lui demande de mettre ce don au service d’une mission anti terroriste


Le manoir de la magie (2005) par Duwayne Dunham avec Johnny Pacar



http://www.imdb.fr/title/tt0426568/

(pas vu) dans une émission de télé réalité pour magiciens, un candidat semble être plus qu’un simple magicien


Au delà de l’illusion (2007) par Gillian Armstrong avec Guy Pearce



http://www.imdb.fr/title/tt0472071/

une voyante danseuse essaye de berner Houdini, film sentimental avec juste le tour de l’aquarium


Uri Geller



il prétend tordre les petites cuillères à distance, un DVD hollandais est consacré au nouveau Uri Geller (un show de télé réalité) et il fait partie du jury


Gary Kurtz



il ne s’agit pas du producteur de Star Wars mais d’un homonyme qui fait du mentalisme, existe en DVD


Illusions (1998) de Alain Payet, chez Marc Dorcel, interdit aux moins de 18 ans



http://www.imdb.fr/title/tt0292555/

un magicien devine la carte choisie par une spectatrice, le numéro d’un permis de conduire, et une spectatrice hypnotisée se déshabille parce qu’il lui dit qu’elle a trop chaud, sauf que là on s’en fout, parce que ce magicien n’a aucun charisme, qu’il travaille dans une boîte de strip tease tristounette, et que visiblement c’est le scénariste qui lui a soufflé les réponses

ce magicien fait aussi de la télépathie hypnotique, pour obliger une femme à faire l’amour sans s’en rendre compte, ce qui est vraiment très pratique pour le scénario, la scène de la spectatrice qui se déshabille et la scène en robe de mariée (même s’il n’y a aucun mariage dans le film, pas plus que d’enterrement) sont assez bien foutues, la scène avec la journaliste rousse contient quelques bons moments (de l’émotion, de la candeur), le reste n’est que du porno très ordinaire, du tout venant, avec les situations et les clichés habituels, ce film ne restera donc pas dans les anales, l’amateur de magie peut sans regrets se dispenser de le regarder, même si votre serviteur l’a visonné pour ce dossier, car la maison ne recule devant aucun sacrifice


Le Monstre du train (1980) de Roger Spottiswoode avec David Copperfield



http://www.imdb.fr/title/tt0081617/

des étudiants font la fête à bord d’un train et sont assassinés les uns après les autres, tandis qu’un magicien que personne n’a invité (David Copperfield) donne quelques représentations propres et sans bavures (film d’horreur)


Leprechaun 3 (1995) de Brian Trenchard Smith



http://www.imdb.fr/title/tt0113636/

ce film situé à Las Vegas contient deux numéros, l’assistante téléportée et le magicien coupé en deux (film d’horreur)


Les Ateliers du Magicien avec Jacques Delord (1976)



http://mandrake-de-paris.blogspot.fr/2012/06/un-magicien-nomme-jacques-delord.html

http://193.251.82.94/pif-collection/master.html?http://193.251.82.94/pif-collection/pif_magie_3.html

une émission tristounette, avec un côté scolaire, et qui me faisait peur


Les nouveaux secrets de la magie TMC

là on tombe carrément dans le trash, le magicien n'a aucun charisme, les tours sont mal exécutés, la voix off est digne d'une émission de télé réalité, c'est extrêmement laid, il n'y a pas de magie, pas de rêve, pas de merveilleux, on se croirait à une autopsie devant des élèves médecins légistes, tout au plus esquisse t on parfois un sourire, en voyant dévoilé le secret d'un tour de Criss Angel vu quelque jours plus tôt sur une chaîne TNT concurrente, mon conseil, enregistrez cette émission (vulgaire et racoleuse) de voyeurisme obscène, zappez tout, sauf les quelques tours qui titillent votre curiosité (mais c'est plutôt rare)


Johnny Mysto le jeune magicien (1997) de Jeff Burr avec Toran Caudell



http://www.imdb.fr/title/tt0137041/

le héros est un jeune magicien pas très doué qui fait des tours au rabais avec des accessoires bon marchés, un vrai magicien lui donne un anneau magique qui lui permet de faire disparaître son frère dans une boîte, mais il n’arrive pas à le faire réapparaître, tout le reste du film ne relève pas de la magie, c’est un mélange de roi Arthur, de Stargate SG-1, de Seigneur des anneaux, mais en plus cheap, des hommes en cotte de maille, avec pour seul décors une forêt, donc amoureux de la magie passez votre chemin


Lance Burton



je n’accroche pas avec ce magicien, mais il a beaucoup de succès à Las Vegas, existe en DVD


The magic show (1983 mais copyright 1981) de Norman Campbell, avec Doug Henning



http://www.imdb.fr/title/tt0130103/

the magic show est une comédie musicale (il faut aimer) parsemée de tours de magie, et c’est assez kitch (voire de mauvais goût), mais au bout d’une heure (vers 0h58 exactement, il reste alors 47 minutes), on a droit à une machine infernale assez amusante, puis le rythme du show s’accélère, et les numéros gagnent en audace, gagnent en intérêt, bref à défaut d’être un chef d’œuvre, c’est une curiosité, une première pierre dans l’histoire de la magie à grand spectacle, qui a donc un intérêt historique


Kobe Van Herwegen

un magicien hollandais dans une émission pour les enfants intitulée AbrakOdabra, il existe 2 DVD




L’ illusionniste (2010) de Sylvain Chomet avec Jacques Tati et des lapins dessinés



http://www.imdb.fr/title/tt0775489/

dans les années 50 un vieux magicien auquel plus personne ne s’intéresse, parce que les fan hystériques des rock star ont remplacé les amateurs de lapins qui sortent d’un chapeau, courre le cachet, de music hall en tripots, où le public alcoolisé ne lui prête aucune attention


Le Marsupilami 1.35 Houbacadabra 2010 avec de l’hypnotisme dessiné



http://www.imdb.fr/title/tt1587395/

http://www.vaziva.tv/fiche,marsupilami-houba-houba-hop-saison-01-episode-35-houbacadabra.html

un magicien irascible veut capturer le marsupilami pour l’intégrer à ses numéros, même en aimant beaucoup le marsupilami et la magie, cet épisode est difficilement supportable


Sylvain Mirouf


Eric Antoine (2 spectacles disponibles en DVD)




Dominique Webb




il existait un coffret de magie et Jean Michel Jarre a écrit une musique pour un numéro


Faites-moi confiance (1954) de Gilles Grangier avec Zappy Max Francis Blanche



http://www.imdb.fr/title/tt0045744/

(pas vu) un magicien veut se marier


Les expert Miami 4.22 ou 4.23 Mort en eaux troubles / Open Water 2006 avec Keith Barry ?



http://www.imdb.fr/title/tt0793715/

double meurtre sur un bateau de croisière , on trouve les empreintes digitales du magicien de bord, celui ci ne reste que quelques secondes à l'écran et ne fait pas le moindre tour de magie, son rôle est des plus secondaire


Castle 3.12 Abracadabra ! / Poof, You're Dead 2011 avec Jeff Hephner Gilles Marini



http://www.imdb.fr/title/tt1628161/

un magicien meurt noyé dans un aquarium identique à celui utilisé par Houdini pour son numéro, je ne me souviens de rien tant les héros de Castle me sont antipathiques, la magie n'a pas opéré sur moi


How I met your mother 7.24 The magician’s code 2012

http://www.imdb.fr/title/tt2376743/

http://www.imdb.fr/title/tt2376745/

(pas vu) un personnage a des soucis avec la sécurité d’un aéroport après avoir fait un tour de magie, ça commence à devenir hors sujet


Les mystères de l'ouest 1.24 La nuit des magiciens / The Night of the Druid's Blood 1966



http://www.imdb.fr/title/tt0748529/

un magicien kidnappe des savants américains pour mettre leurs cerveaux à la disposition d’un savant fou, c’est pas brillant, le magicien fait apparaître et disparaître des objets, avec des trucages qui ont la naïveté de Melies, la poésie en moins, et sans que cette magie ait la moindre implication pour l’intrigue, à éviter


Arabesque 1.07 ou 1.08 Le meurtre du magicien / We're of to Kill the Wizard 1984



http://www.imdb.fr/title/tt0653692/

un mystère de la chambre jaune version Derrick, avec très peu de magie


Les contes de la crypte 3.04 Abra cadavra / Abra Cadaver 1991



http://www.imdb.fr/title/tt0716824/

pas une once de magie dans cet épisode au titre trompeur


Robert Houdin



il existe un DVD, qui sent un peu la naphtaline


Harry Houdini


Les Mandrake d’or (de 1990 à nos jours) sur Arte pour le nouvel an 2005 avec Caroline Marx (et avec des numéros primés peu spectaculaires), en 1995 Vanessa Demouy avait remis un prix

cette émission de Gilles Arthur, est assez guindé, dans le genre de la nuit des Molière ou de la nuit des César


La grande soirée de la magie au Lido, Championnats d’Europe de Magie, Les maîtres de la magie (2012)

émissions événementielles sur Direct 8, programmées généralement en période de vacances, à ne pas rater car pas rediffusées







Otto Wessely, je suis une star comme tout le monde

peut-être son nom vous dit il quelque chose, peut-être pas, pourtant il s'est fait connaitre grâce à un numéro au Crazy Horse, et à défaut de DVD, mais il y a des vidéo sur You Tube, il (Otto Wessely, Crazy Horse, Magiciens leurs plus grands secrets) sort un livre autobiographique à petit tirage

au début Otto Wessely pensait ne faire que quelques tours mais il est vite pris par la spirale infernale de la magie et sa vie ne sera plus que sex drugs and rock&roll, sexe extasy et musique techno

http://www.youtube.com/watch?v=-N_iVFbZk-E#

certains numéros peuvent paraître assez répétitif, mais en fait il y a d'imperceptibles variantes (c'est l'oeuvre de toute une vie),


Le magicien 1973 avec Bill Bixby

http://www.lemagazinedesseries.com/index.php?option=com_content&task=view&id=319

http://www.serietele.com/serie-3403.html

http://www.imdb.fr/title/tt0069606/

cette série (22 épisodes) comporte de nombreux tours de magie (même si le héros les met au service de son action de justicier), et c’est un très bon souvenir (jamais édité en DVD)

Spoiler:
 


Mandrake le magicien de Lee Falk et Phil Davis 1934

cette bande dessinée a pour héros un magicien justicier, qui peut aussi bien aider la police que rencontrer des extraterrestres, je l’ai découverte dans le Journal de Mickey (seulement 2 pages par semaine) et aux Éditions des Remparts (en récits complets), à l’origine c’était un feuilleton publié dans des quotidiens américains, d’où une certaine tendance à se répéter au fil du récit (mais ça reste un très bon souvenir)
Spoiler:
 

http://bdoubliees.com/mickey/series4/mandrake.htm


Mandrake the Magician 1939 avec Warren Hull (disponible en DVD en VO)



http://www.imdb.fr/title/tt0031621/

dans ce serials il y a quelques petits tours de magie au début du premier épisode, puis le magicien quitte son costume et devient un héros aventurier justicier comme les autres, même s’il a droit à un super vilain


Houdini 1920 (disponible en DVD en VO)



http://www.imdb.fr/title/tt0010446/

Houdini a joué dans plusieurs sérials intitulés The master mystery, Terror island, The man from beyond, The grim game, Haldane of the secret service, ce sont des films muets où dans le meilleur des cas, Houdini au fil des scénario exploite son titre de roi de l’évasion


FFM (Fédération Française de Magie)

FESM (Fédération Européenne des Sociétés Magiques)

FISM (Fédération Internationale des Sociétés Magiques)

AFAP (Associtation Française des Artistes Prestidigitateurs)

devenue

FFAP (Fédération française des Artistes Prestidigitateurs)


http://www.virtualmagie.com/forum/

http://www.toutelamagie.net/forum

http://www.magie-ffap.com/forum/

http://dpmagie.forumgratuit.org/

sur ces quelques forum on constate parfois, que si la magie est très belle sur scène, en coulisses il existe des magiciens jaloux du succès des autres, cherchant toujours à attirer l’attention, se prenant pour le plus grand magicien du monde, les magiciens seraient ils des hommes comme les autres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Ven 12 Juil - 0:14

quelques films de magiciens attendus pour 2013

pas vus, donc je ne sait pas ce que ça vaut


The great magician (Chine)





Le monde fantastique d'Oz (Disney)




Now you see me





The Incredible Burt Wonderstone





Ek Thi Daayan (Bollywood)







Calendrier :


The great magician

- sortie DVD le 7 août 2013


Le monde fantastique d'Oz (Disney)

- sortie ciné le 13 mars 2013
- sortie DVD le 17 juillet 2013


Now you see me (Insaisissables)

- sortie ciné le 31 juillet 2013


The Incredible Burt Wonderstone

- sortie DVD Zone 2 anglais le 29 juillet 2013
- sortie DVD Zone 1 américain le 25 juin 2013


à noter que la série The big bang theory évoque à plusieurs reprises la prestigiditation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Jeu 25 Juil - 12:59

Dani Lary La clef des mystères, vu le 24 juillet 2013 au Casino de Paris, à Paris

premières impressions en arrivant au Casino de Paris :

- la madame pipi est rémunérée uniquement au pourboire
- les ouvreuses sont rémunérées uniquement au pourboire
- le grand rideau avec des angelots est hideux
- il y a des ampoules grillées ou manquantes (à incandescence), mais s’il faut les remplacer par des ampoules basse consommation ça risque de faire très moche (à ce propos, dans la loge d’une star, le miroir de maquillage entouré de lumières, c’est de l’incandescent, du basse consommation, de l’allogène, ou des diodes ?)

quand on retrouve son billet avant de le donner à l’ouvreuse, ne pas oublier de dire : Abracadabra

l’histoire : un conte de fée prétexte à enchaîner les grandes illusions

j’ai particulièrement apprécié :

- les foulards fluo, qui ne sont pas sans rappeler le principe de l’excellent numéro des cravates par David Copperfield
- vers la fin du spectacle, les jets d’eau sont très bien (original et bien réalisé, sans aucun rapport avec un numéro de lévitation de David Copperfield, basé lui aussi sur des jets d’eau)
- d’avoir échappé au sempiternel tour de cartes, où il faut tirer une carte, choisir une carte, et où le magicien la retrouve

je n’ai pas apprécié :

- le speach autobiographique final, nul et/ou chiant, même si probablement sincère
- les 2 chansons à la Céline Dion (insupportables pour qui n’aime pas Céline Dion)
- le tour avec la roue de l’abbé copain pour les sorcières, tour raté, mal réalisé, les fausses guiboles sont trop évidentes, donc on comprend immédiatement le truc, ce qui n’est pas le but

j’observe et constate que :

- le spectacle était sensé être sous titré en anglais mais que je n’ai vu aucun sous titre (pas grave, vu mon niveau en anglais)
- le décors est souvent (pas toujours) sous-éclairé, c’est sombre, l’obscurité règne (mais pas les ténèbres), et dans le noir le magicien peut faire ce qu’il veut, il y perd donc en mérite
- on retrouve ici le numéro de la carriole translucide avec le prêtre aux longues manches tombantes, qui volatilise des demoiselles, et figurait déjà sur le DVD Dani Lary le magicien de l’impossible, à ceci près que sur le DVD le truc est incompréhensible, alors qu’en live, malgré ma vue baissante, on devine le truc (mais je ne vous le dirai pas, car c’est assez bien trouvé, quand aux autres tours, je n’ai même pas eu envie de chercher)

au final, je préfère le spectacle du DVD, qui est moins théâtral, et émerveille davantage, ce qui pour moi est l’essence même de la magie, sa raison d’être

après le spectacle :

- les présentations montrent qu’il y a 7 performers sur scène
- ça dure de 20h30 à 23h00, avec un entracte
- il est possible de poser en photo avec Dani Lary, et d’obtenir des dédicaces

détails pratiques :

- si par hasard vous teniez absolument à voir ce spectacle mais que vous avez oublié, il ne reste plus que 3 dates, les 25 26 27 juillet 2013, après quoi la tournée mondiale s’achèvera définitivement, pour laisser place à un nouveau spectacle de Dani Lary, dont j’ai oublié le nom
- ce n’est pas à guichets fermés, il reste des places, donc vous pouvez encore y aller, et avec de la chance vous serez même surclassé
- c’est 16 rue de Clichy, métro Liège

en guise de conclusion :

- vous pouvez acheter (sans même payer l’entrée puisque ce n’est pas dans la salle mais dans le hall) le programme du spectacle, des mug à l’effigie de Dani Lary, des boîtes de magie avec la photo de Dani Lary dessus (fait le bonheur des enfants, mais ne vise pas vraiment un public adulte), un lapin magicien tout blanc en peluche, une baguette magique phosphorescente (à quoi ça sert ?), un truc qui ressemble aux yeux rouge du Terminator (mais attention car en magie mieux vaut se méfier des apparences)
- en période de vacances scolaires, la vente des goodies et du marchandising, est assurée par la famille de certains membres de la troupe
- je n’ai pas vu le DVD Dani Lary le magicien de l’impossible, il doit être épuisé, dommage car je le trouvais très bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Mer 31 Juil - 14:36

Now you see me (2013) Les insaisissables

vu en avant première le mardi 30 juillet à 19h30

- un film de vengeance implacable dans la pure tradition du western
- une mystification à la Usual Suspect (ou à la Tootsie)
- avec un vernis de magie pour faire diversion
- et une enquête policière pour trouver le mobile

rien n’est dû au hasard (ou presque), la manipulation est reine (même s’il y a toujours une part d’impondérables que le scénariste arrange à sa sauce)

la réalisation n’est pas à la hauteur de Nolan dans Le prestige (pour la magie), ou de Nolan dans The Dark Knight (pour la manipulation), mais ça reste de l’excellent travail

le générique de fin est accompagné de 3 chansons, la première craint pas mal, le reste va

ça faisait plusieurs mois que je n’étais pas allé au cinéma, et je viens donc de découvrir la place à 11,50 euro

c’est vraiment pas donné, mais c’est quand même mieux que de voir un film en 3D


bonus : il y a un lapin dans le film de Leterrier


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Dim 4 Aoû - 13:22




the great magician (2011) le grand magicien (daai mo seut si)

magie avec le feu, film chinois de type fresque historique, avec un général seigneur de la guerre qui n’est pas aimé de sa septième épouse, le fiancé de celle ci qui est magicien et se produit incognito dans un théâtre, le père de celle ci qui a disparu et la quête pour le retrouver, des intrigues politiques pour tuer le général ou l’utiliser comme monnaie d’échange, le général en quête d’argent pour payer les soldats et les armes, des espions japonais cinéastes, des coups d’état, des faux semblants, et des retournements de situation parfaitement imprévisibles, vu en audio chinois avec sous-titres anglais


quelques films évoqués par Fantastyka, et visionnés après sa lecture :




harlequin (1980)

un personnage excentrique, des tours à mi chemin entre la magie et le surnaturel





vérités et mensonges (F for Fake) 1973 avec Orson Welles

il y est question d’un peintre faussaire, d’un écrivain faussaire, du canular d’Orson Welles, et de Picasso, il y a au début un tour de femme compressée dans une boîte, et à la fin une lévitation en plein air, les bonus annoncés n’existent pas (oubli ou mensonge ?)





this gun for hire (1942) tueur à gages avec Veronica Lake

Veronica Lake incarne une prestidigitatrice qui se produit dans un cabaret (magie avec des poissons rouges, apparition et disparition d’accessoires divers)





geisha boy (1958) le kid en kimono avec Jerry Lewis

Jerry Lewis incarne un magicien qui se promène partout avec son lapin et sa boîte à malices rouge, il se produit au Japon, Jerry Lewis (très humble) reste en retrait, car la véritable vedette du film c’est le lapin, le twist final est savoureux





Hollywood parade (1944) follow the boys avec Orson Welles

des artistes font leur numéro devant des soldats américains pour veiller au moral des troupes, Orson Welles (très jeune) présente un copieux numéro de magie, au cours duquel il coupe en deux Marlène Diétrich, cette séquence vaut à elle seule le visionnage, car la magie n’y est pas un prétexte, il s’agit de véritables numéros magiques





the big bang theory 4-18 la prestidigitation approximative

Howard fait un tour de carte à Sheldon, Sheldon teste divers stratagèmes scientifiques pour parvenir au même résultat et trouver une explication rationnelle, à noter qu’au début de l’épisode 5-12 (princesse Amy), Howard et Bernadette donnent un spectacle de magie devant des enfants insupportables

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Jeu 8 Aoû - 23:17

le producteur Christian Fechner était également magicien
 
ses 3 premiers films furent avec Les Charlots
 
son premier film était, Les fous du stade, et on y trouve comme un parfum de magie, avec une carafe remplie d'une onde pure (parfaitement transparente), qui change de couleur pour chaque verre remplis
 




 
 
et un petit dernier (tour) pour la route, que je vous conseille de regarder en coupant le son
 
http://www.youtube.com/watch?v=Lsmdnr8a3Oc#
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Dim 18 Aoû - 16:05


 
magicians (2000) de James Merendino
 
3 hommes et une femme décident de faire de la magie devant un public et parviennent même à se produire à las vegas
 
un film inclassable, s’agit il d’une comédie ? est ce de l’humour allemand ? (comme le casting), de l’humour italien ? (comme le réalisateur), les numéros sont plus esquissés que montrés, et surtout, ces magiciens ne sont absolument pas charismatiques, je n’ai pas du tout compris où le film voulait aller, je n’ai pas compris l’intérêt d’un tel film (avec des loosers même pas attendrissants)
 
 

 
la petite fille au bout du chemin (1976) de Nicholas Gessner
 
le réalisateur avait déjà commis Passe passe (voir précédemment), ici on voit un jeune magicien en costume, à vélo, et qui boîte, faire quelques tours, puis intervenir en civil, davantage comme amis que comme magicien
 
 

 
Penn & Teller get killed (1989)
 
un film ovni, une curieuse mixture, où l’on trouve à boire et à manger, du bon et du moins bon
 
le meilleur ce sont 3 numéros gore (mais ce n’est pas un film d’horreur) du vrai duo de magiciens Penn & Teller, qui font du gore humoristique, et des impostures avec caméra cachée, on entrevoit aussi les coulisses de leur show (ce que le spectateur n’est pas censé voir), le tout mélangé à un road movie totalement fictif avec les 2 sus nommés, qui fait un peu remplissage, néanmoins au moment des bilans, le film s’avère plutôt original, avec 2 magiciens qui ont vraiment trouvé leur style
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Ven 23 Aoû - 21:01

Marcello Mastroianni dans le rôle de Mandrake (dans un Vogue de 1972 spécial Fellini) :




Marcello Mastroianni dans le rôle de [Marcello Mastroianni dans le rôle de Mandrake] (dans Intervista - 1987 - de Federico Fellini) :




il n'y eut jamais de film à proprement parler, avec Marcello Mastroianni dans le rôle de Mandrake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Dim 22 Sep - 20:12



nouveau spectacle en vue, humour et magie, avec Arturo Brachetti et 7 magiciens



le seul que je connais c'est Otto Wessely, qui est très bien, par contre le spectacle de transformiste d'Arturo Brachetti à Mogador m'avait fortement déçu

du 3 octobre 2013 au 5 janvier 2014 - théâtre du gymnase - à partir de 20 euro

Comedy Majik Cho



pour les Parisiens il existe un Musée de la magie au 11 rue St Paul

le site :

http://www.museedelamagie.com/h_pages/pratique1.html

pas encore vu, donc j'ignore ce que ça vaut


à Blois il y a une Maison de la magie au 1 place du chateau

le site :

http://www.maisondelamagie.fr/1060-contact-information.htm

pas vu non plus


vous pouvez explorer les sites pour vous faire une idée, mais de façon générale je constate que les préoccupations et les centres d'intérêt des magiciens entre eux sont très éloignés de ceux du grand public, c'est à dire nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mc_lesggy
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 2871
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 11/06/2005

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Lun 30 Sep - 16:54

J'l'ai vu "Insaisissables".

Bon film, bon divertissement pas abrutissant.

8/10 sourire 

_________________
Ou jamais comment les flims je devrais faire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zpiktures.com
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Lun 30 Sep - 17:06

oui, une des bonnes surprises de ces dernières années
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Mar 24 Déc - 0:12

ce soir à 23h10 sur TMC le spectacle de Dani Lary, La clef des mystères

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Lun 27 Jan - 22:02

finalement Otto Wessely n'était pas du voyage, et j'ai trouvé le reste pas terrible



de son côté, après La clef des mystères



Dani Lary revient avec



Retro temporis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Sam 29 Mar - 20:00

vu le 9 mars 2014 au Palais des sports à Paris, Rétro Temporis de Dani Lary

c'est mieux construit que le précédent spectacle, il reste quelque longueurs mais globalement ça passe bien, et il y a quelques redites (mais ce n'est gênant que si vous avez vu celui d'avant)

plutôt qu'un sombre conte de fées avec une malédiction, on a droit cette fois à un éloge à Jules Vernes, Mélies, et Robert Oudin, qui positive

ça ressemble plus à un spectacle en costumes rétro qu'à de la magie, mais pourtant l'air de rien la magie est bien présente

les fidèles de Dani Lary au Plus Grand Cabaret du Monde ne seront probablement pas surpris, car certains tableaux sont déjà passés dans l'émission

le texte de la voix off et la musique tiennent la route

pas de monologue autobiographique larmoyant à la fin du show, même s'il subsiste dans le scénario des bribes de cette cette notion de quête de la femme aimée, comme si Dani Lary avait subit un trauma dont il ne s'est jamais complètement remis

séance photo et séance de dédicace après le spectacle, Dani Lary n'hésitant jamais à se mêler au public, où il a ses fidèles comme Amélie Nothomb a les siens, un homme humble qui ne joue pas les star, sans doute autant artisan qu'artiste


à noter la présence d'une boutique marchandising qui propose des articles estampillés Dani Lary disponibles également sur Amazon eBay Priceminister, mais aussi, et sans que cela soit précisé, des articles en exclusivité tels que boite de magie avec un lapin en peluche, DVD du spectacle La clef des mystères, etc, qu'on ne peut même pas commander sur le site dani-lary.com








2 trucs de Dani Lary :

- la salle de spectacle parait plus grande de l'intérieur, que le Palais des Sports vu de l'extérieur




- parmi ces 2 affiches, celle de droite coulisse pour recouvrir celle de gauche, dévoilant une boutique secrète où l'on peut acheter des tours de magie










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Mar 1 Avr - 23:48

James Bond et la magie, avec David Copperfield (James Bondage - Ringfinger)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Dim 20 Avr - 23:17

David Copperfield

David Copperfield a produit (à minima) 3 types de spectacles :

- des show télévisés sur un plateau de télévision
- des grandes illusions en extérieur
- des show télévisés sur la scène d'un théâtre

ces spectacles ont connu (à minima) 3 supports :

- la télévision américaine
- la télévision française
- le DVD Illusion © 2001 (USA) chez Kultur International Films Ltd Inc et © 2002 (France) chez TF1 Vidéo, durée 1h57

je me propose d'examiner le sommaire de ces différents spectacles, dont les numéros sont parfois remarquables et mémorables

le DVD

le DVD propose plusieurs génériques contenant des tours qui ne figurent pas dans le DVD, de même que la télévision française a diffusé certains tours qui ne figurent pas non plus sur ce DVD

on y trouve :

A01 faire disparaître un wagon de l'Orient Express
A02 suspendu au dessus des piques avec une corde enflammée
A03 un mur et des tag
A04 love story tout de blanc vêtu *
A05 faire disparaître une moto (court)
A06 cabine d'ascenseur (court)
A07 attaché en dessous des piques avec un corde enflammée (court)
A08 au sommet de la pointe de l'épée (court)
A09 l'homme qui rétrécis (court)
A10 faire apparaître une moto (court)
A11 la chute du Niagara (court)
A12 la boîte à effacer des bouts de femme (court)
A13 la pyramide avaleuse (court)
A14 prisonnier de l'aquarium (court)
A15 perdre la tête (court) *
A16 la moto qui s'évapore dans les airs puis réapparaît (court)
A17 brefs extraits des premiers plateaux de télévision (court)
A18 faire disparaître un avion
A19 scie circulaire géante *
A20 lévitation sur la fontaine *
A21 faire disparaître la Statue de la Liberté
A22 petits exercices de close up sur les premiers plateaux de télévision (court)
A23 autres brefs extraits, avec partenaires féminines (court)
A24 sors de ce corps (court)
A25 des post it sur votre téléviseur
A26 la Muraille de Chine
A27 dynamitage d'un immeuble
A28 voler comme un oiseau *
A29 tour de carte
A30 la maison hantée *
A31 il neige *

The Magic of ABC (1977)

les danseuses sont charmantes, je ne saurais dire si elles sont asservies ou libérées, mais ce sont des chorégraphies comme on n'en fait plus

B01 lévitation d'un téléviseur
B02 cartes géantes vraiment géantes
B03 psychose
B04 la boîte découpée dans le sens de la longueur
B05 un tour vu des coulisses (avec Kate Jackson - Drôles de dames)
B06 détective privé de roman noir
B07 la danse des matelots

une première apparition de David Copperfield plutôt réussie et sympathique

The Magic of David Copperfield 1978 présenté par Orson Welles (qu'on ne présente plus)

C01 la femme coupée en trois
C02 numéro de canne
C03 lévitation
C04 psychose (comme B03)
C05 serviettes de table
C06 la boîte découpée dans le sens de la longueur (comme B04)
C07 prédiction d'un mot parmi des livres (par Orson Welles)
C08 lévitation

The Magic of David Copperfield II 1979 présenté par Bill Bixby (de la série Le Magicien 1973-1974)

D01 les bras du fauteuil
D02 la boule à facette
D03 le poster en maillot de bain
D04 la bijouterie
D05 la cigarette et la pièce de monnaie (avec Robert Stack - Les Incorruptibles)
D06 grease c'est sympa
D07 ouvrez la cage aux oiseaux (les oranges sans canard)
D08 amours perdues (chienne de vie)
D09 détective privé de roman noir (beaucoup plus développé que B06)

The Magic of David Copperfield III 1980

E01 faire disparaître une Ferrari
E02 les adieux de la valise
E03 James Bondage Ringfinger *
E04 anneaux chinois et art moderne
E05 pochettes de vinyles
E06 à l’assaut de la célébrité (magie champêtre)

The Magic of David Copperfield IV 1981

F01 faire disparaître un avion (cf A18)
F02 la femme coupée en six (avec Catherine Bach - Shérif fait moi peur)
F03 la ballerine
F04 la cabane des garçons
F05 la bague et la rose
F06 les petits vieux
F07 lévitation d'un enfant
F08 le singe

petite baisse de régime pour cet épisode, mais rien de dramatique

The Magic of David Copperfield V 1983

G01 faire disparaître la Statue de la Liberté (cf A21)
G02 chérie j'ai rétrécis le sac bleu (avec Morgan Fairchild)
G03 numéro de canne
G04 lévitation + translation
G05 prédiction à la clef
G06 le bébé (famille réunie)

grosse baisse de régime cette fois ci, dommage

The Magic of David Copperfield VI 1984 présenté par Ricardo Montalban (Star Trek II 1982, l'Ile fantastique TV)

H01 tapis volant au dessus du Grand Canyon (sans tapis)
H02 la girafe (avec Heather Thomas - l'Homme qui tombe à pic TV)
H03 l'enfant et la perruche
H04 l'enfant et la cartes à jouer
H05 star adulée amour délaissé (avec Heather Thomas - l'Homme qui tombe à pic TV)
H06 charity bizness association de bienfaisance handicapés (sans magie)
H07 Webster le canard à téléportation
H08 prisonnier de l'aquarium (A14 en intégral) avec des policiers et des menottes pour faire sérieux

la baisse de régime se poursuit, c'est de pire en pire, sentimentalisme et bons sentiments à tous crin

The Magic of David Copperfield VII 1985 présenté par Angie Dickinson

I01 l'éléphant (et queue de billard)
I02 Webster le retour (tire les cartes)
I03 la vieille dame (valse)
I04 l'enfant et le canard
I05 psychose (comme B03 et C04 mais en moins bien)
I06 brûler des enveloppes (en se moquant de la pub envahissante)
I07 le père absent, même quand il est là (pour ceux qui aiment le jaune)
I08 moto et vidéo

l’encéphalogramme est toujours aussi plat, à la recherche de l'inspiration perdue

The Magic of David Copperfield China 1986

voyage salvateur, l'inspiration est revenue, le show reprend enfin du poil de la bête

J01 apparition dans une cage en verre
J02 la pièce et l'orange, le fil à couper, les perles, et lévitation d'un enfant (avec d'assez mauvais acteurs)
J03 les ampoules et le trou béant dans l'abdomen (la tête aux cheveux rouges n'est pas très convaincante, mais ça ne suffit pas à expliquer le tour)
J04 lévitation immobile au chewing-gum
J05 la banane et le sac à main (avec une veste rouge)
J06 le fleuriste à vélo
J07 magie avec du poisson
J08 magie avec des élastiques, la cigarette et la pièce de monnaie, les anneaux chinois
J09 traverser la Muraille de Chine (cf A26)

The Magic of David Copperfield IX 1987

grand changement : on est sur la scène d'un théâtre et non plus sur un plateau télévisé, il y a de l'espace et ça se voit, arrivée des éclairage bleutés qui seront comme une marque de fabrique pour les show diffusés en France, des volumes bleutés, des volute de fumée

K01 s'évader d'Alcatraz *
K02 attaché en dessous des piques avec un corde enflammée (A07 en intégral) avec des policiers et des menottes pour faire sérieux
K03 Webster le canard homme canon
K04 au sommet de la pointe de l'épée (A08 en intégral)
K05 prédiction sur tableau noir
K06 la machine à aplatir

à suivre


Dernière édition par spock le Mer 23 Avr - 12:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Mar 22 Avr - 21:16

The Magic of David Copperfield X 1988

L01 scie circulaire géante (cf A19)
L02 les lunettes de soleil, la serviette de plage, le morceau de charbon
L03 l'enfant et le canard (comme I04)
L04 la poule, le canard, et les canetons
L05 l’allumette
L06 triangle des Bermudes *

David Copperfield a changé de coiffeur, ce n’est plus un grand garçon taquin, il est devenu un homme, un beau brun ténébreux au regard mystérieux et au sourire désabusé, presque blasé, et au style flamboyant

dans cet épisode inventif et exemplaire, triangle des Bermudes constitue incontestablement le plat de résistance, même s'il est enrobé de beaucoup de bla bla au démarrage

The Magic of David Copperfield XI 1989

M01 apparition à moto (comme A10)
M02 les cravates *
M03 deviner des nombres
M04 le pliage de boîte
M05 l'ampoule, le métal, et les allumettes
M06 lévitation assis en tailleur
M07 la tête qui tourne
M08 le billet de banque déplié, les élastiques
M09 dynamitage d'un immeuble (cf A27)

là encore un épisode de haute tenu

The Magic of David Copperfield XII 1990

et c'est le drame, sans qu'on puisse dire pourquoi, cet épisode est complètement raté, aucun tour n'est charismatique, on regarde sans adhérer, tout devient vague, c'est du gloubi-boulga indigne de Copperfield

N01 la moto qui s'évapore dans les airs puis réapparaît (A16 en intégral)
N02 disparition d'une caméra
N03 dessine moi une carte à jouer
N04 la femme coupée en neuf
N05 le billet de banque malmené
N06 la traversée du miroir
N07 la bague et le sablier
N08 la photo des souvenirs
N09 la chute du Niagara (A11 en intégral)

The Magic of David Copperfield XIII 1991 présenté par Jane Seymour (la James Bond Girl de Vivre et laisser mourir)

P01 disparition d’une moto
P02 la carte qui traverse la vitre
P03 perdre la tête (A15 en intégral)
P04 la corde
P05 lévitation sur la fontaine (cf A20)
P06 pouic pouic
P07 la carte et le ballon
P08 boulette de papier
P09 les glurps
P10 cluedo
P11 faire disparaître un wagon de l'Orient Express (cf A01)

cet épisode bénéficie du charme de l'Orient Express qui ponctue les tours depuis le début jusqu'au grand final

The Magic of David Copperfield XIV 1992 présenté par James Earl Jones (la voix de Dark Vador dans Star Wars)

Q01 cabine d'ascenseur (A06 en intégral)
Q02 sors de ce corps (A24 en intégral)
Q03 un mur et des tag (cf A03l)
Q04 l'homme qui rétrécis (A09 en intégral)
Q05 la plat en alu
Q06 discussion à bâton rompu avec Orson Welles jeune
Q07 des post it sur votre téléviseur (cf A25)
Q08 voler comme un oiseau (cf A28)

Flying est sans doute le numéro le plus extraordinaire de David Copperfield

en le regardant on ne peut pas ne pas être ému

à suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Ven 25 Avr - 23:40

petite parenthèse :

pensez vous que les magiciens cachent des accessoires dans leur costume ou dans leurs manches ?

pour ceux qu'une telle hypothèse heurterait, il existe une solution :


Spoiler:
 
Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Sam 26 Avr - 18:11

The Magic of David Copperfield XV 1993

R01 love story tout de blanc vêtu (cf A04)
R02 la bague et la chaussure
R03 la boîte à effacer des bouts de femme (A12 en intégral)
R04 l'image découpée
R05 la femme en rouge
R06 la carte et le revolver
R07 la carte interactive
R08 suspendu au dessus des piques avec une corde enflammée (cf A02)

The Magic of David Copperfield XVI 1995

S01 le ventilateur
S02 l’œuf et la poule
S03 le guéridon
S04 la femme coupée en deux dans le sens de la longueur
S05 suivez les as
S06 l'horloge vivante
S07 la maison hantée (cf A30)
S08 il neige (cf A31)

The Magic of David Copperfield XVII ? 2001

hormis la séquence finale avec le tourbillon de flammes, cet épisode ne semble pas conçu pour la télévision, il n'est donc qu'à moitié apparenté aux The Magic of David Copperfield, dont il ne porte d'ailleurs pas le nom, il s'agit plutôt de la captation d'un spectacle dans une salle tellement grande (ce qui était déjà une tendance des derniers The Magic of David Copperfield) qu'elle prend parfois des allures de stade; et le début du show pêche sérieusement par excès de parlotte, mais tout n'est pas à jeter non plus

T01 l'homme brisé en deux *
T02 l'échange de culotte
T03 lévitation d'un fauteuil *
T04 le verre qui se remplit et se vide
T05 les femmes qui disparaissent
T06 le vrai et le faux canard
T07 la pièce le crayon les souries
T08 les grosses boules
T09 dessine moi une carte (comme N03)
T10 whoopi frisbee
T11 les cartes sur les cuisses
T12 voyage vers les palmiers
T13 tourbillon de flammes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Ven 6 Juin - 16:03

Magic chez Taschen

ce livre contient moult photographies rétro et affiches anciennes sur les magiciens

l'édition 650 pages 29x44cm à 150 euro étant épuisée,
une réédition 544 pages 25,2 x 38,2 cm à 50 euro vient de voir le jour

http://www.taschen.com/pages/fr/catalogue/popculture/all/00378/facts.magic_1400s1950s.htm

http://www.taschen.com/pages/fr/catalogue/popculture/all/44810/facts.magic_1400s1950s.htm

ça demeure un très gros livre très lourd et très encombrant, mais ce qui étonne le plus, c'est la disparition de 106 pages entre les 2 éditions : magie !

voici un gros extrait de la présentation par l'éditeur :

Citation :
Enchantements, illusions et merveilles
Les plus grands magiciens – du Moyen Âge aux années 1950
La magie enchante l’humanité depuis des millénaires, suscitant l’effroi, le rire, la stupeur et l’émerveillement. Autrefois persécutés comme hérétiques et sorciers, les magiciens ont toujours été les intermédiaires d’un univers parallèle aux possibilités infinies, qu’ils évoquent des esprits, lisent dans les pensées ou inversent les lois de la nature par un tour de passe-passe. Longtemps avant la science-fiction, les réalités virtuelles, les jeux vidéo et l’Internet, l’art de la magie était le monde imaginaire le plus puissant que l’homme ait connu. Véritables pionniers des effets spéciaux, les magiciens n’ont cessé de nous plonger dans la perplexité en rendant l’impossible possible.

Cet ouvrage rend hommage à plus de cinq siècles d’une étourdissante culture visuelle représentée par les plus grands magiciens du monde. Rassemblant plus de 1.000 documents rarement vus - affiches, photographies, programmes, gravures, ainsi que des tableaux de Jérôme Bosch et du Caravage, entre autres – sur 650 pages, il retrace l’histoire de la magie du 15e siècle aux années cinquante. À l’aide d’illustrations sensationnelles et d’un texte clair et pénétrant, Magic explore l’art du magicien, depuis les premiers escamoteurs officiant dans la rue aux brillants prestidigitateurs se produisant dans les théâtres, depuis l’art d’or de la magie au 19e siècle aux risque-tout révolutionnaires tels que Houdini et les artistes de vaudeville du début du 20e siècle.

À propos des auteurs:
Mike Caveney est écrivain, éditeur, collectionneur et magicien professionnel. Il a publié plus de cinquante ouvrages sur la magie et est notamment l’auteur des biographies Carter the Great (1995) et Kellar’s Wonders (2003). Artiste accompli, Caveney s’est produit dans plus de vingt pays et a participé à la série télévisée de la NBC World’s Greatest Magic. C’est un fervent collectionneur depuis plus de trente ans.

Jim Steinmeyer est l’auteur de nombreux livres sur l’histoire et la pratique de la magie, dont Hiding the Elephant (2004), qui a figuré sur la liste des best-sellers du Los Angeles Times, et The Glorious Deception (2006). Il a créé des illusions pour de grands magiciens tels que Doug Henning, David Copperfield et Siegfried et Roy, ainsi que des effets spéciaux acclamés par la critique pour les spectacles de Broadway Mary Poppins, La Belle et la bête et Into the Woods.

À propos du co-auteur:
Si Ricky Jay fait partie des plus grands prestidigitateurs actuels, il est également acteur, historien et écrivain à succès. Ses livres Learned Pigs & Fireproof Women et Jay’s Journal of Anomalies ont tous deux fait partie des “Notable Books of the Year” du New York Times et c’est lui qui a rédigé les définitions de son art dans le The Cambridge Guide to American Theatre et l’Encyclopedia Britannica.

note : chez le même éditeur, les 2 versions du Kubrick font 544 pages, la 1ère édition du James Bond fait 600 pages, la 1ère édition Almodovar fait 410 pages, et la 1ère édition Bergman fait 592 pages



Fantastika n° 10 de novembre 1995

cette revue contient un dossier intitulé Les illusionnistes et le cinéma, de la page 16 à la page 41 (soit 26 pages sur un total de 68), en noir et blanc, découpé en 17 rubriques, et signé Maurice Saltano


voici la liste des rubriques :

01/ Les illusionnistes et la lanterne magique

02/ quelques illusionnistes pionniers du cinéma

03/ Georges Méliès, l'inventeur du spectacle cinématographique

04/ Georges Méliès

05/ Leopoldo Frégoli

06/ Harry Houdini

07/ Mandrake

08/ Fu-Man-Chu

09/ Channing Pollock

10/ illusionnistes maléfiques, inquiétants, cruels et criminels

11/ humour, magie et cinéma

12/ le personnage du magicien à l'écran

13/ séquences d'illusionnisme

14/ illusionnistes acteurs, conseillers, producteurs de cinéma

15/ professionnels du cinéma pratiquant l'illusionnisme

16/ les ventriloques

17/ diverses rencontres illusionnisme et cinéma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Ven 6 Juin - 16:14

pas convaincu par The Incredible Burt Wonderstone (vu en DVD US, bande son originale, sous titres français)

ça ressemble à un épisode de La petite maison dans la prairie

tout le monde il s'aime, tout le monde il est gentil, tout le monde il est gnan gnan

et la famille Ingalls a beaucoup de succès parce que c'est Charles qui a coupé le plus de bois, prenant au passage la grosse tête

mais un méchant étranger arrive en ville, qui utilise une tronçonneuse à la place de la hache, semant la discorde au sein de la famille Ingalls, que le succès a brusquement déserté

heureusement Charles Ingalls retrouve un vieil indien que la sagesse n'a jamais abandonné et qui lui parle de l'esprit de la forêt

ceci conduira la famille Ingalls à se remettre en question, à avoir des idées nouvelles, à se réconcilier, et à être (un tout petit peu) moins gnan gnan

remplacez Plum Creek par Las Végas, couper du bois par faire de la magie, et vous aurez la tonalité générale de The Incredible Burt Wonderstone

dans le style "rédemption" d'un magicien déchu, Mister showman (2006) de Sean McGinly avec John Malkovich, m'avait fait une bien meilleure impression : plus d'ironie, plus de punch, plus d'humour, plus de finesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Ven 6 Juin - 16:18

l’odieux connard n’ayant pas chroniqué Insaisissables (dommage), je vais essayer de le faire à sa place

[MODE odieux connard ON]

Insaisissable est il réaliste ? doit il être pris au sérieux ? y a t il un message ? je vais tenter de répondre à ces questions, mais comme il y a plein de mega spoiler de la mort qui tue, ce sera en mode spoiler

Spoiler:
 

en conclusion, Insaisissables n’est pas un film réaliste et il ne prétend pas l’être, c’est un divertissement qui doit être pris comme tel (si on veut l’apprécier), où l’on résout les problèmes d’un coup de baguette magique, où l’on apporte des réponses (presque) simples à des problèmes compliqués, où tout se passe comme prévu malgré les nombreux impondérables, où l’on peut tout contrôler afin d’obtenir l’illusion voulue, parce qu’on est dans un monde magique vu par le prisme du cinéma, un monde merveilleux où tout est possible, fait de non-dits de secrets et d’ignorance, mais où l’on ne bute pas sur une invraisemblance (supposée) pour proposer une explication encore plus invraisemblable (alors que les conspirationnistes se complaisent tant à le faire)

[MODE odieux connard OFF]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Lun 23 Juin - 12:41

dans Santa Sangre de Alejandro Jodorowsky, un petit garçon fait un tour avec une femme dans une boîte, et un jeune homme se promène en habits de magicien avec haut de forme, mais sans faire de tour

dans Vegas Vacation du National Lampoon, on voit le début et la fin du spectacle de Siegfried & Roy

dans Emmanuelle 4, Fabrice Luchini hypnotise Emmanuelle et la fait léviter à l'horizontal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Mar 24 Juin - 21:38

pour les amateurs, Fantastyka n°10 avec un dossier de 26 pages sur Magie et cinéma, est disponible ici :

http://www.bopresse.fr/numero-10-novembre-1995.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spock
Fan Officiel
Fan Officiel


Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Sam 6 Déc - 18:15

dans le récent Magic in the Moonlight de Woody Allen, il est également question de magie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision   Aujourd'hui à 6:52

Revenir en haut Aller en bas
 
Illusionnisme et magie blanche, au cinéma et à la télévision
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Scènes culinaires au cinéma et à la télévision
» Figures d'écrivains au cinéma et à la télévision
» Les coupes de cheveux, perruques et coiffures improbables au cinéma et à la télévision
» Cuisine, gastronomie et bons petits plats (ou pas) au cinéma et à la télévision
» Les gangsters au cinéma et à la télévision

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les productions Z Piktures :: Science fiction, fantastique, série de genre, et monster-
Sauter vers: